Rencontres et influences

Rencontres


Parmi les nombreuses rencontres qui m’ont marqué sur le plan humain.
4 d’entre elles ont été particulièrement déterminantes quant à mes orientations de vie et mes choix professionnels


L'Abbé BRION

Une extraordinaire expérience de l'accueil et de la relation d'aide


Adolescent, je me suis retrouvé pendant deux ans dans un internat catholique de province, à l’ambiance austère et déprimante. Assigné à l’étude continue, aucune évasion n’était possible que dans la lecture ("Et j’ai lu tous les livres..." écrivait Mallarmé). Un prof, très différent des autres -il donnait un cours de religion, mais disait « enseigner la relation »-, avait perçu mon isolement. C’est lui qui prit l’initiative de m’inviter un jour « pour parler un peu ». Je me suis rendu à son rendez-vous, puis il y en eut 100 autres… Trois années plus tard, quand j’ai eu quitté cette prison, nos rencontres se sont forcément espacées puis nous nous sommes perdus de vue. Sans m’en rendre compte, je venais de vivre une extraordinaire première expérience de thérapie, un modèle d’accueil, d’écoute, de disponibilité… L'abbé Brion était un homme généreux et bienveillant, psychopédagogue aux idées non-conformistes, prêtre ouvert aux autres spiritualités et aux cultures orientales, témoin vivant du message de Jésus, n’hésitant pas à se remettre en question, courageux dans ses prises de position humanistes et nuancées… Vivant pauvrement, je le vois toujours rouler avec sa vieille 2CV, partageant le peu qu’il possédait… Je lui dois beaucoup d’être venu vers moi, d'avoir été présent, et d’avoir été un précieux guide.

Gilbert CESBRON

Un témoin engagé de la conscience et de la générosité humaine


Ecrivain célèbre, Gilbert Cesbron a été un des auteurs français les plus lus dans les années 1950-60 ainsi qu’un chroniqueur radio très écouté, écho de la conscience collective au-delà des clivages moraux et politiques : plusieurs de ses livres ont été portés à l’écran et au théâtre. Son style littéraire était exceptionnel à tel point que la grande écrivaine Colette lui avait écrit au sujet de son premier roman Les Innocents de Paris : « Monsieur, ce que vous avez écrit, j’aurais aimé l’écrire ».

Chrétien militant, il a contribué à mettre en lumière de nombreuses causes sociales et humanitaires : le travail en Afrique du Dr Schweitzer, Prix Nobel de la Paix (Il est minuit, Dr Schweitzer, pièce dont le texte a été vendu à 1.000.000 d’exemplaires !) ; la jeunesse délinquante, le travail méconnu des éducateurs et des juges d’enfants (Chiens perdus sans collier, ouvrage imprimé à 4.000.000 d’exemplaires) ; la condition ouvrière et l’implication des prêtres-ouvriers souvent réprouvée par l’église (Les saints vont en enfer) ; l’indifférence du public et l’absence de politique d’immigration (Je suis mal dans ta peau)… et d’autres thèmes plus intimistes : la disgrâce physique, le manque d’amour, la condition de la femme (Une abeille contre la vitre), le maladie, le cancer, l’euthanasie (Il est plus tard que tu ne penses), l’avancée en âge et la vieillesse (Avoir été ; Des enfants aux cheveux gris ; Passé un certain âge…), les méfaits de la société de consommation et des media (Voici le temps des imposteurs), le divorce (C’est Mozart qu’on assassine, 1.200.000 exemplaires), la violence et la non-violence (Entre chiens et loups)…

L’humanité vibrante de Gilbert Cesbron, autant que son talent, me touchaient profondément : j’ai cherché à le rencontrer. Le jour de Noël 1969, il m’invita chez lui à Paris. Ainsi débuta une amitié qui, aujourd’hui encore, ne cesse de m’accompagner.

Les livres de Gilbert Cesbron ont marqué deux générations, et la plupart demeurent intemporels même s’ils sont passés de mode. Souvent j’en sors un de ma bibliothèque : je sais que je ne vais pas perdre mon temps en feuilletant quelques pages de Ce que je crois, Lettre ouverte à une jeune fille morte, Libérez Barabbas, Chasseur maudit

Apostrophes : À quoi croyez-vous, Gilbert Cesbron
Ce que je crois
Voici le temps des imposteurs
Mais moi je vous aimais
Wikipedia

Lanza DEL VASTO

Un mode de vie écologique radical inspiré par une pensée authentique et lumineuse


Philosophe d'origine italienne (né de mère belge et de père sicilien) ayant choisi de vivre en France, Lanza del Vasto a été un apôtre de la non-violence et un précurseur des mouvements écologistes en Europe. En 1938, il publie Le pèlerinage aux sources livre témoignage dans lequel il raconte son voyage initiatique à pied en Inde à la rencontre de Gandhi qui lui donnera le nom de Shantidas, Serviteur de la Paix. En 1948, rentré en France, il créera la Communauté de l’Arche, expérience d'une vie non-violente sur le mode gandhien, simple, à la portée de tous, respectueuse de la nature, capable de solutionner les conflits et les problèmes alimentaires du monde. Agriculture, artisanat, art de la fête, organisation participative, système décisionnel basé sur la recherche de l’unanimité, spiritualité… en étaient les fondements.

Aujourd’hui, les prophéties de Lanza del Vasto se sont réalisées ou sont en passe de l’être : malgré de fabuleux « progrès » scientifiques et industriels, l’être humain se montre incapable d’arrêter de fabriquer son propre malheur, par manque de lucidité et de... courage ! Les explications et les réponses apportées par ce visionnaire sont contenues dans deux ouvrages majeurs : Les 4 fléaux -analyse sociologique des racines de la violence des hommes- et Approches de la vie intérieure -manuel pratique de développement personnel pour apprendre à faire la paix avec soi-même, puis avec autrui.

Lanza Del Vasto a été à l’initiative de nombreuses actions non-violentes emblématiques en France : manifestations, désobéissance civile, grèves de la faim pour l’arrêt de la torture durant la guerre d’Algérie, pour l’obtention du statut d’objecteur de conscience, pour le renoncement aux essais nucléaires -entre autres dans l’océan Pacifique-, pour l’abandon du projet d’implantation d’un important camp militaire sur le plateau du Larzac…

Peu de gens se souviennent de ces combats non-violents qui ont cependant contribué à modifier certains aspects de notre société et sont aujourd'hui perpétués par les mouvements écologistes et des figures célèbres prônant la décroissance, la préservation de la nature...

C’est en 1970 que j’ai rencontré pour la 1ère fois Lanza Del Vasto dont j’avais déjà lu plusieurs livres. Par la suite, je me suis souvent rendu à la communauté de l’Arche dans les Cévennes. À partir de cette expérience est né mon intérêt pour la vie en communauté, pour l’agriculture et l’alimentation biologiques, pour la pratique de l’artisanat :
"L’utopie n’est pas l’irréalisable, mais l’irréalisé…"
  Théodore Monod

Lanza del Vasto et le Larzac, 1977
Lanza del Vasto vu par Philippe Bouvard
Pourquoi l'homme ne peut-il s'empêcher de faire la guerre  ?
Lanza del Vasto, précurseur de la décroissance et de la simplicité volontaire
Site Internet consacré à Lanza del Vasto

Claude CAMILLI

Un toucher juste et bienveillant qui soigne le cœur, libère le corps et l'esprit


En été 1991, cherchant à soulager des maux de dos persistants, j’ai découvert le Massage Sensitif en rencontrant son créateur lors d’un stage en Haute-Provence. La révélation fut saisissante, la prise de conscience immédiate. Je trouvais simultanément la réponse à mes douleurs tenaces et l’outil manquant dans ma panoplie thérapeutique : le toucher, un toucher particulier, révélateur de notre histoire, de nos manques, de nos refoulements, des violences dont nous avons parfois été les victimes ou que nous infligeons aux autres.

Éducateur, praticien d’arts martiaux, psychothérapeute, psychologue analyste jungien, Claude Camilli avait travaillé dans le domaine de la protection judiciaire de la jeunesse où il avait constaté qu’en massant les jeunes à l’occasion de pratiques sportives, il parvenait beaucoup plus aisément à nouer le dialogue avec eux, à libérer leur parole. L’analogie de mon parcours avec le sien était évidente : elle se traduisait entre autres par le regard décalé porté sur l’être humain et ses comportements, sans doute dû à la même expérience des situations dramatiques endurées par les enfants et les adolescents défavorisés.

Excellent animateur de groupe et superviseur, il n’avait pas son pareil dans l’analyse des situations pour pointer un aspect essentiel qui échappait à l’entendement commun. Son enseignement s’inscrivait dans la tradition orale : la détente et le lâcher prise passaient par la répétition patiente des explications, par les démonstrations visuelles, par l’expérimentation… le tout avant de soumettre les ressentis et les vécus à l’analyse.

Pionnier de l’utilisation du toucher en psychothérapie, Claude Camilli a créé le Massage Sensitif, méthode psychothérapeutique corporelle utilisant un toucher spécifique, véritable dialogue non-verbal entre la personne massée et le/a thérapeute. Ses applications sont nombreuses : dans la relation d’aide, la psychothérapie, l’éducation, la formation, l’animation…

Un grand nombre de techniques méthodes de toucher/massage s’en inspirent aujourd'hui.

Claude CAMILLI a également mis au point une méthode originale de décryptage analytique des rêves : le DAR.

Influences


Quelques influences majeures, sans pouvoir les mentionner toutes...


Sigmund FREUD
(1856-1939)

Médecin neurologue, fondateur de la Psychanalyse


On retient de ses innombrables découvertes la mise au jour de l’inconscient et de sa structuration, de la sexualité infantile, du rôle du transfert dans la thérapie, de l'interprétation des rêves

Sa méthode de traitement des névroses se fonda sur la libération de la parole du patient, particulièrement au sujet de la sexualité, thème jusqu'alors occulté voire prohibé.
Ses recherches sur la compréhension des origines de la névrose hystérique, dont souffraient beaucoup de femmes à son époque, ont ouvert la voie à la compréhension des troubles psychosomatiques, et simultanément à l'émancipation de la femme.

Carl-Gustav JUNG (1875-1961)

Médecin psychiatre, fondateur de la Psychologie analytique


Psychiatre acquis à la psychanalyse de Sigmund FREUD, il s’en écarta pour faire valoir les résultats de ses propres recherches et expériences.
Fondateur de la Psychologie analytique, personnalité extrêmement riche et auteur fécond, il a exploré l’âme humaine et la psychologie des profondeurs. Sa contribution à l’analyse des rêves a été significative. On lui doit aussi l’invention des concepts d'inconscient collectif, d'individuation, d'archétypes, de types psychologiques, de synchronicité

Donald WINNICOTT (1896-1971)

Médecin pédopsychiatre et psychanalyste, observateur éclairé du lien mère - enfant


Son immense expérience auprès des mères et de leurs jeunes enfants lui a permis d’observer les relations entre ceux-ci, mettant l’accent sur l’importance de la disponibilité maternelle.

Énonçant la qualité de « mère suffisamment bonne », puis de « famille suffisamment bonne », il a décrit les indispensables attitudes maternelles de holding, handling, object presenting à l’égard du nouveau-né. Il a mis en lumière le rôle d’un objet transitionnel, et a théorisé les conditions nécessaires pour qu’un individu parvienne « à vivre seul », créateur de sa propre vie, ne cédant pas à un faux-self imposé par l’éducation ou par la société.

Célestin FREINET (1896-1966)

Instituteur et pédagogue engagé en faveur de la libre expression de l'enfant


Il a préconisé les processus d’apprentissage par « tâtonnement expérimental », observant que quand un enfant se passionne, il n’a pas besoin de contrainte autoritaire.

Cette approche pédagogique expérientielle d'inspiration naturaliste et anti-intellectualiste, basée sur l'expression et le travail, Célestin FREINET et son épouse Élise l’ont concrétisée en créant une école organisée sous forme de communauté de vie à la campagne, ouverte prioritairement à des enfants défavorisés ou immigrés.

Aujourd’hui le bâtiment originel de leur école est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Carl ROGERS
(1902-1987)

Psychothérapeute et pédagogue, initiateur de l'approche et du courant humaniste


Il a créé l’approche psychothérapeutique « centrée sur la personne » fondée sur les qualités d’écoute active, d’empathie, de considération positive inconditionnelle (non-jugement) et de congruence du thérapeute.

Il a ensuite étendu ses recherches au champ plus général de la relation de couple, de l’animation de groupe, de la résolution de conflits, de la communication en général.

Il est à l’origine du « courant humaniste » en psychothérapie et dans la relation d’aide qui a pris une ampleur universelle et dont s’inspirent aujourd'hui une multitude de méthodes d’intervention psychothérapeutiques, communicationnelles, sociales et éducatives…

Bruno BETTELHEIM (1903-1990)

Pédagogue et psychanalyste, une vie consacrée aux psychoses infantiles


Il a étudié l’origine des psychoses infantiles. Déniant les hypothèses exclusivement biologiques, il considérait que l’angoisse de l’enfant était provoquée par de graves frustrations affectives précoces, le conduisant à adopter une réaction de retrait/refuge autistique chronique. Il préconisait un traitement réhumanisant grâce à un environnement égalitaire et permissif

Françoise DOLTO (1908-1988)

Médecin pédiatre et psychanalyste, militante de la cause des enfants et des adolescents


Elle s’est distinguée par son action incessante en vue de la reconnaissance de la place à donner à l’enfant dans l’éducation depuis sa naissance et même sa conception.

On lui doit, entre autres, le prise en compte de l’enfant comme une personne à part entière, l’utilité de parler aux nourrissons, la nécessité de parler vrai aux enfants, l’exploitation des dessins d’enfant dans la thérapie analytique…

Initiatrice des « Maison Verte », points de rencontre soutenants entre parents et enfants, elle a grandement contribué à rendre accessible la psychanalyse au public, notamment en répondant en direct aux questions de parents et d’enfants lors de célèbres émissions radio…

Boris CYRULNIK
(1937- )

Neuropsychiatre, psychanalyste, éthologue


Il a développé le concept de résilience, « l’art de naviguer dans les torrents ». À travers ses nombreux livres et à l’occasion de ses innombrables interventions médiatiques appréciées, il a vulgarisé les concepts fondamentaux de la psychanalyse, enrichissant son étude de l’être humain par l’observation et le décryptage des comportements animaux.